Quand les stars du rock refont la déco de leur hôtel !

Par Julie Kasinski,

Les rockeurs ont toujours eu une affection particulière pour les hôtels. Et généralement ce n’est pas pour leur petit-déjeuner continental ou leur spa.

Ce qu’ils aiment, c’est saccager leur chambre pour cultiver le slogan Sex, Drugs & Rock’N’Roll. 

De Keith Richards qui jette sa télévision par la fenêtre à Keith Moon qui crashe une voiture dans la piscine de son hôtel…grâce à Julia Escudero de Concert Live et à notre sélection d’hôtels, on te permet de suivre les traces des enfants terribles du rock dans ces établissements mythiques

The Rolling Stones

Andaz West Hollywood à Los Angeles

Faut-il vraiment présenter les Rolling Stones, le groupe mythique et emblématique de la scène rock anglaise formé en 1962 et porté par l’icône Mick Jagger ?


Rien ne surprend en termes de provocation des Rolling Stones, lorsque l’on sait que le guitariste du groupe, Keith Richards, est allé jusqu’à sniffer les cendres de son père en les mélangeant avec de la cocaïne pour lui rendre hommage. 

Julia Escudero, Concert Live.

 

Le lancer de télé

Lors de leur grande tournée aux États-Unis en 1972, les Stones ont fait une halte à Los Angeles et ont laissé un sacré souvenir au personnel de l’hôtel Continental Hyatt House.

Keith Richards (encore lui) a décidé de prendre la télé de la chambre 1015 et de la lancer depuis son balcon. Juste pour le plaisir.

La pauvre télévision a subi une chute de 10 étages avant de rencontrer son funeste destin: une destruction sans équivoque.

Et Robert Frank n’a pas manqué de l’immortaliser dans son documentaire Cocksucker Blues sur le mythique groupe de rock.


Sur les traces des Stones à l’hôtel

Aujourd’hui, le Continental Hyatt House est devenu le Andaz West Hollywood.

Si l’envie te prend d’imiter Keith Richards, sache que les télévisions sont indécrochables dans les chambres. Pas fou les hôteliers !

Cependant, l’hôtel n’a pas perdu son côté rock’n’roll avec ses fauteuils en cuir pour une touche rebelle et un peu dark.

L’établissement y accueille toujours de grands noms du rock. L’un des habitués n’est autre que le chanteur de Slipknot.

L'hôtel me plaît Bouton

 

Mötley Crüe

Hard Rock Hotel & Casino à Las Vegas

Mötley Crüe, c’est le groupe de hard rock américain connu pour ses nombreux déboires en plus de ses guitares saturées.

Il a connu de nombreux excès : alcool, drogues, scandales et aventures avec des femmes. C’est en fait un peu la routine dans le monde du rock.


Les membres du groupe se sont mis en danger plusieurs fois. Dans les années 80, Vince Neil a frôlé de la mort dans un accident de voiture pour conduite en état d’ébriété, tuant son passager, le batteur d’Hanoi Rocks, par la même occasion.

Julia Escudero, Concert Live.


Le lancer de télé (bis)

Durant leur tournée « Crüesing Through Canada Tour ’82 », Mötley Crüe a assurément su se faire remarquer à Edmonton.

Après s’être fait arrêter à l’aéroport de la ville pour leurs vêtements cloutés et leurs magazines coquins, le groupe n’en est pas resté là.

Le batteur Tommy Lee a pris le temps de balancer la télévision de sa chambre d’hôtel par la fenêtre…un classique finalement. 

Après toutes ces aventures en total état d’ébriété, autant te dire qu’ils ont été bannis de la ville. À vie.


Sur les traces des Mötley Crüe à l’hôtel

Oublie Edmonton…Mötley Crüe n’y est décidemment pas bienvenue.

Si tu veux vraiment partir sur les traces de ton groupe phare, c’est au Hard Rock Hotel & Casino à Las Vegas qu’il faudra emmener ta veste en cuir. 

L’hôtel est un hommage au rock et tu pourras y admirer la Black Gibson Thunderbird du bassiste Nikki Sixx.

Il a tenu à la signer et à te rappeler que le « Rock’n’Roll va te détruire ». Enfin, le rock détruit surtout des télévisions jusque-là.

L'hôtel me plaît Bouton

 

Amy Winehouse

Sanderson Hotel à Londres

Okay, okay…je sais ce que tu vas me dire. Amy Winehouse n’est pas à proprement parler une star du rock.

Elle est devenue une icône incontournable avec son style entre la soul, le jazz et le reggae. Mais niveau comportement, la chanteuse britannique, très proche de Pete Doherty, avait tout de l’esprit rock’n’roll.


Ses démons étaient nombreux, les histoires la concernant le sont tout autant. Les tabloïds en raffolaient.

Julia Escudero, Concert Live.



La dispute conjugale qui tourne mal 

En 2007, Amy Winehouse n’a pas failli à sa réputation. Elle s’est tout simplement battue avec son mari dans une des suites de l’hôtel Sanderson à Londres.

L’un des employés de l’hôtel a avoué au tabloïd anglais Sunday Mirror qu’il n’avait tout simplement jamais vu quelque chose comme ça auparavant.

L’hôtel a dû faire appel à une entreprise spécialisée dans les nettoyages pour tenter d’enlever les traces de sang sur les murs.

Cela n’a pas suffit, puisqu’il a finalement fallu rajouter une grosse couche de peinture dans la chambre.

« You know I’m no good » est une chanson phare de Amy Winehouse. Et on comprend pourquoi.


Sur les traces d’Amy Winehouse à l’hôtel

Tu veux te la jouer comme Amy Winehouse ? Le Sanderson Hotel n’attend que toi.

Avec sa décoration ultra design, signée Philippe Starck, cet établissement est à la fois moderne, unique et créatif…à l’image du rock.

On aime particulièrement le salon à billard qui offre une touche très vintage.

En plus, tu ne seras qu’à 15 minutes à pied de Covent Garden. Parfait, pour aller dégoter des vinyles dans les boutiques Fopp ou Rough Trade.

L'hôtel me plaît Bouton

 

The Who

Waldorf-Astoria à New York

Si un prix était décerné dans l’art de trasher sa chambre d’hôtel, Keith Moon, le batteur du groupe britannique The Who, l’emporterait haut la main.

Il est en effet aussi connu pour ses frasques que pour ses talents de musicien.


En 1973, Keith Moon avait même pris un somnifère pour chevaux avant de monter sur scène. Il s’est carrément endormi en interprétant «Magic Bus». Il lui aura fallu deux jours pour s’en remettre, pendant lesquels il était transporté en fauteuil roulant. 

Julia Escudero, Concert Live.


La nuit d’hôtel la plus scandaleuse de l’histoire du rock

23 août 1967. Retiens bien cette date, car c’est celle de la nuit d’hôtel la plus scandaleuse de l’histoire du rock…et tout ça grâce à Keith Moon.

Le groupe The Who s’était installé à l’Holiday Inn Flint dans le Michigan, au grand dam des employés de l’établissement et des services de police du coin.

Tu veux la check-liste des frasques de Keith pour cette seule et unique nuit dans cet hôtel ? La voilà :

  • faire exploser des toilettes 
  • balancer un gâteau d’anniversaire de 5 étages sur ses invités 
  • lancer une bataille de nourriture dans tout l’hôtel 
  • vider tous les extincteurs sur le sol de l’hôtel 
  • faire un strip-tease devant la police 
  • monter dans une Lincoln Continental en caleçon 
  • conduire à travers une barrière avec ladite Lincoln et l’abandonner au fin fond de la piscine de l’hôtel 
  • glisser sur de la pâte d’amande dans l’hôtel et se casser les dents de devant 
  • finir logiquement au commissariat 
  • être banni à vie des hôtels Holiday Inn ☑

Sur les traces de Keith Moon à l’hôtel

L’Holiday Inn de Flint a depuis été démoli (et de manière assez surprenante Keith Moon n’était même pas en cause).

Mais ne soit pas déçu, c’est ton jour de chance. Figure-toi que le batteur des Who était un serial trasheur et que tu pourras suivre ses traces dans de nombreux hôtels.

Et pourquoi pas au Waldorf-Astoria à New York ?

En 1968, Keith fait exploser des toilettes (sa signature) dans l’hôtel Gorham et se fait une fois de plus virer de l’établissement.

Le groupe se réfugie alors au Waldorf-Astoria. Pas fou, le management de l’hôtel refuse de laisser le groupe entrer dans sa chambre tant qu’ils n’ont pas payé la note en avance. Moon décide donc d’accéder à sa chambre en dévissant la porte de ses charnières.

Inutile de préciser que le groupe se fait une fois de plus virer de l’hôtel. Lorsque tu passeras ta nuit au Waldorf-Astoria et que tu verras la décoration élégante et soignée, tu comprendras un peu mieux la réaction de l’hôtel…

L'hôtel me plaît Bouton

 

Guns N’ Roses

Berns Hotel à Stockholm

Guns N’Roses, c’est un des grands groupes phares de hard rock américain. Fondé en 1985, il est composé entre autres, du charismatique chanteur Axl Rose et du légendaire guitariste Slash.


L’un des albums les plus cultes des Guns N’Roses s’appelle «Appetite for Destruction» (1987). De quoi donner une idée de ce dont ils sont capables !

Julia Escudero, Concert Live.


La morsure dans un lobby

En 2006, le chanteur du groupe Axl Rose s’est pour le moins fait remarquer à l’hôtel Berns à Stockolm.

Complètement ivre et visiblement pas tout à fait satisfait de son image, il s’emploie à détruire un miroir.

Il s’est ensuite disputé avec une cliente dans le lobby de l’hôtel. Ni une ni deux, un agent de sécurité tente de calmer le chanteur.

En guise de réponse, Axl Rose le mord à la jambe. Visiblement, il a de l’appétit pour la destruction, mais également pour les mollets.


Sur les traces d’Axl Rose à l’hôtel

Bar du Berns Hotel en terrasse rooftop avec vue sur la ville de Stockholm

© trivago

Axl Rose avait visiblement un peu trop bu au bar du Berns Hotel.

Il aurait peut-être mieux fait de profiter de la magnifique vue sur les toits de la ville de Stockholm, depuis la grande terrasse en rooftop.

Si comme lui, tu ne veux pas finir ta nuit dans une prison suédoise, on te conseille de modérer ta consommation. Un jus de fruit ?

L'hôtel me plaît Bouton

 

Alors, qui est selon toi le champion rock & trash en chambre d’hôtel ? N’hésite pas à nous donner ton avis en commentaire. 

Et si ton appétit en matière de musique n’est toujours pas rassasié, tu dois de ce pas découvrir ces hôtels faits pour les mélomanes !