Voyager mieux : les 5 objets à oublier

Par Mikaël Faujour,

Faire son sac est souvent une sacrée galère pour le touriste, qui préfère ne pas avoir à payer pour dépassement de poids des bagages, et pour qui il est plus commode de voyager léger.

Dilemmes : faut-il emmener l’ordi ? Quel guide de voyage choisir ?

En vue de votre voyage, je vous aide à y réfléchir à deux fois : après tout, vous ne partez que quelques semaines, pas pour des années.

Ces objets que vous croyez indispensables? Je vous montre comment vous en passer, pour mieux voyager!

 

1) Le guide de voyage


À peu près interchangeables, les guides de voyage sont selon moi une solution de paresse.

On se dit : tiens, je vais aller « faire » tel ou tel pays.

Qu’importe si l’approche historique, sociologique, politique, culturelle d’un pays est souvent, dans ces guides, peu approfondie.

Guides de voyage

© Peter Lubeck via Flickr

De toute façon, on finit presque toujours par faire comme tous les autres et se retrouver sur les mêmes sites…

Si on va au Guatémala, il faut « faire » Tikal ; si on va à Rome, il faut « faire » la Sixtine (and so on)

La solution ? Chercher sur des sites Internet des informations pratiques, trouvez des forums, des blogs, contactez des agences qui seront en mesure de répondre à vos questions.

En ayant une démarche active, votre voyage se révélera certainement beaucoup plus dépaysant qu’un séjour clés-en-main avec guide !

Cochons sur la plage de Big Major Cay - Bahamas

.



Vous aimerez aussi :

69 lieux à visiter avant de mourir



 

2) La tablette, l’iPhone, l’ordi portable


Parmi le bestiaire des voyageurs, un des plus singuliers animaux est sans doute l’homo technologis addictivam.

Vous savez, ces personnes qui sont en vacances et qui semblent passer plus de temps sur leur appareil qu’à visiter les lieux pour lesquels ils ont pris l’avion.

Quand on passe l’année derrière un écran, n’est-il pas plus judicieux de déconnecter et profiter ?

voyageur et smartphone

© DeathtoStock_Creative Community

La solution ? Tout laisser à la maison. Cela peut paraître extrême mais dans bien des pays on trouve des cybercafés un peu partout et pour pas cher.

Sans compter qu’avec tout cet arsenal, pas mal de destinations vous rendront anxieux. Laisser vos objets coûteux à la maison, c’est donc voyager plus relax !

Alors embarquez un bon roman de 1000 pages, renouez avec une temporalité naturelle et vous verrez comme vous vous sentirez heureux.

 

3) L’appareil photo


L’idée n’est pas tant de se passer de photos, ce serait même dommage de revenir sans souvenirs !

Mais la technologie a envahi à ce point notre vie que profiter de la réalité sans l’intermédiaire d’un écran semble nous être devenu presque impossible.

Lorsque vous allez vous promener près de chez vous, à la mer ou dans la forêt, dégainez-vous votre appareil photo toutes les 10 secondes ?

voyageur et appareil photo

© Mia Domenico

La solution ? Accordez-vous un peu de temps pour prendre quelques photos bien pensées lors d’une visite, puis éteignez-le et profitez de votre voyage.

Honnêtement, sur les 947 photos que vous prenez, combien (re)garderez-vous ultérieurement ?  ; )

 

4) L’antimoustique


L’odeur est assez désagréable, c’est chargé d’un tas de produits imprononçables, et c’est souvent, relativement inefficace.

spray anti moustique

© Morag Riddell via Flickr

La solution ? D’abord la vaccination, puis rappel sur place, où l’on connaît mieux les mutations des virus.

Ensuite, plusieurs solutions peu coûteuses et naturelles : les moustiquaires, dont certaines sont moins encombrantes qu’un sac de couchage ; l’encens et tout ce qui dégage de la fumée en général ; les sprays naturels à base de citronnelle.

L’alimentation joue aussi un rôle important, la surconsommation de sucre les attirant particulièrement !

 

5) La ceinture-banane


Vous aviez 10 ans et votre tonton Éric vous faisait déjà un peu pitié avec sa bedaine surplombant sa ceinture-banane fuchsia ; c’était au début des années 90.

Alors, pourquoi l’utiliser à votre tour ?

voyageur et ceinture banane

© carlos bobby evan aaron matt via Flickr

Peut-être avez-vous lu que c’était une bonne idée pour planquer l’argent et ne pas attirer l’attention sur vous.

Sauf que les voleurs ne se feront pas prier pour fouiller aussi l’intérieur de votre pantalon – ils connaissent les trucs des touristes !

La solution ? Si vous vous aventurez hors sentier, outre les précautions d’usage (bien se renseigner auprès de plusieurs personnes : locaux, office de tourisme, police ; porter peu d’argent sur soi), vous pouvez toujours placer vos billets sous la semelle de votre chaussure, voire à l’intérieur d’un carnet ou d’un cahier.

Le vol étant généralement rapide, cela devrait bien fonctionner 😉

 

Sans ces 5 objets, vous allégez non seulement vos bagages, mais vous êtes également sûrs de pouvoir profiter à fond de votre voyage au bout du monde ou de votre week-end en amoureux !

Et vous, quel objet recommanderiez vous de laisser à la maison ?

Photo principale © Jon Rawlinson via Flickr